20 mars 2017

Bataille des livres

École à Satigny

Je suis en Suisse du 20 au 24 mars pour une tournée dans les écoles, à linvitation de La Bataille des Livres, avec 18 auteurs de la francophonie. 
Au programme : 17 écoles visitées à Genève, dans le Valais et le canton de Vaud.
Présenter Le Voleur de sandwichs aux jeunes élèves suisses est assez génial.

Gâteau Hamburger

28 février 2017

Assassinats littéraires

Je reprends les lectures assassines que j'avais présentées à Québec en toutes lettres, cette fois-ci dans la cadre de la Nuit blanche.
Ça se passera à la librairie Gallimard de Montréal, le samedi 4 mars, de 21h à 1h.
Nous serons deux pour opérer: l'excellent auteur Laurent Chabin et moi-même.
On vous attend!

11 février 2017

Parc Laf'

-->Les éditions de lIsatis mont offert de participer à un ouvrage collectif rendant hommage à Montréal sous forme de courts poèmes. Libre à moi de choisir mon coin préféré.
Jai opté pour le Parc La Fontaine que jadore et où je cours à loccasion, pour le plaisir et aussi pour trouver linspiration. Cest donc le thème de mon intervention intitulée Parc Laf.
Les illustrations du livre Montréal, jai quelque chose à te dire sont toutes de Philippe Béha.
On y retrouve 14 textes signés Franz Benjamin, Simon Boulerice, Angèle Delaunois, Christiane Duchesne, Rhéa Dufresne, Flavia Garcia, Élise Gravel, Marie-Sissi Labrèche, André Marois, Catherine Mavrikakis, Jacques Pasquet, Rodney Saint-Éloi, Gilles Tibo et Ouanessa Younsi.
-->

29 janvier 2017

La Cavale


La Cavale est une histoire de traque et de survie.
Olivier doit fuir pour oublier tout ce qu’il a vu et surtout entendu. Mais avec son hypermnésie auditive, c’est impossible. Le moindre son se grave instantanément dans sa mémoire. William est aussi en cavale. Traqué comme un gibier. Il veut tenter sa chance ailleurs pour changer de vie et oublier son passé. Trois options s’offrent à eux : se noyer dans la masse, acheter un aller simple pour une destination inconnue ou se réfugier dans un coin isolé. Leur rencontre en propose une autre : échanger leur planque pour brouiller les pistes de ceux qui les poursuivent.
L’action se partagera entre deux caches - dans les bois de Mandeville et sur une île proche de Montréal -, deux parcours inusités et deux personnages qui se découvrent.
Un récit prenant, documenté et actuel.
Un polar pour les ados, publié par Bayard Canada, collection Crypto, 212 pages.


22 janvier 2017

Les jeunes et la poésie

Dans mon roman jeunesse La Forêt des insoumis, inspiré du vrai journal d’un insoumis québécois de 1918, j’ai inséré quelques vers de Verlaine, car le jeune homme observe avec nostalgie les feuilles qui tombent.
Je lui ai donc fait réciter la Chanson d’automne :

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Le livre est paru en 2012. En septembre 2016, j’étais invité au collège Sainte-Marcelline à Montréal, pour trois rencontres autour de La Forêt des insoumis. Une professeure m’explique alors que ses élèves ont été très touchés par ce poème. Tellement, qu’ils ont décidé de l’apprendre!
À la fin de ma présentation, j’assiste, médusé, les larmes aux yeux, à un moment magique : une trentaine d’élèves qui me lisent en chœur les rimes de Verlaine.
Je n’avais bien sûr jamais imaginé que ce poème puisse avoir une telle portée. Je l’avais placé là parce qu’il servait mon propos et pour me faire plaisir aussi.

Suite à cette rencontre, j’ai eu envie de remettre ça. Mon prochain roman pour adolescents, La Cavale, comportera donc des vers de Patrice Desbiens, ainsi que des extraits de chansons de The National et de Timber Timbre.

La Foret des insoumis se retrouve dans la liste du Club de lecture d’étéTD 2017 ainsi que dans la Banque de livres d’histoire du Centre du livre jeunesse canadien.

04 janvier 2017

Mon Tout garni

Ça a commencé par un message mystérieux de La Pastèque minvitant à participer à un projet hors normes. Jai tout de suite accepté, pour découvrir quon me proposait de scénariser une aventure numérique qui allait durer 12 mois, avec 12 auteurs de la maison dédition.
Les œuvres réalisées ne seraient pas imprimées, même si les participants viennent tous du livre jeunesse ou de lalbum BD.
Je devais inventer une histoire qui nous emmènerait de janvier à décembre 2017, avec 12 épisodes qui senchaînaient. Il fallait donc un fil narratif, mais je devais laisser suffisamment de liberté à chacun pour sexprimer dans sa portion. Vous me suivez ?
Je me suis mis au travail en juin 2106, excité et un brin inquiet. Les références des univers numériques qui seraient possiblement explorés mont beaucoup aidé. Jai visité des sites, des expos, je me suis documenté, jusquà ce que Vali Fugulin (productrice et initiatrice du projet) me demande doublier tout ça. On avait besoin dune histoire et de personnages, un point cest tout.
Jai proposé plusieurs options, discutées par Frédéric Gauthier (éditeur de La Pastèque) et Vali. Après leurs commentaires, jai tout recommencé. Jai creusé certaines pistes, jen ai revu dautres, pour finalement écrire ce qui allait devenir Tout garni.
Illustration: Pascal Girard
À ce stade, je ne peux pas en dire beaucoup plus, car le suspense est important. Sachez que les auteurs en piste sont les talentueuses et talentueux Isabelle Arsenault, Pascal Blanchet, Cathon, Cyril Doisneau, Patrick Doyon, Pascal Girard, Geneviève Godbout, Jacques Goldstyn, Guillaume Perreault, Julie Rocheleau, Rémy Simard et Stéphane Poirier.
Après une journée de formation/information en septembre, chacun.e a choisi son segment selon ses goûts et disponibilités. 
Mon travail du scénariste s'est arrêté là, puisque chaque auteur est devenu réalisateur de sa portion. Mon bébé m'échappe donc et j'ai hâte de le voir vivre sous les traits et les formes que vont lui donner les 12 compères. Les dessins préparatoires que j'ai vus sont prometteurs...
Illustration: Pascal Girard
Chacun.e a choisi un médium différent : bd défilante, jeu vidéo, réalité virtuelle, interactivité in situ…
On y suivra les aventures d’Arthur, livreur de pizza, qui se pointe au 10 de la rue Truc à Montréal.
Le coup d’envoi est donné le 11 janvier avec le premier épisode réalisé par Pascal Girard. On regarde ça en ligne sur la plateforme Toutgarni.com.
Viendront ensuite Geneviève Godbout en février et Rémy Simard en mars.
La réalisation est assurée par le studio Dpt et la Sodec finance le projet.

23 décembre 2016

Mes 16 lectures marquantes de 2016


Pas forcément des nouveautés et dans un désordre non calculé.

Pour lhumour très noir 
Moi contre les Etats-Unis dAmérique de Paul Beatty (Cambourakis)

Pour lécriture magnifique
Imago de Natalie Jean (Leméac)

Pour l’intelligence artificielle
Ada d’Antoine Bello (Gallimard)

Pour le style et la dureté
Grossir le ciel de Franck Bouysse (Livre de poche)

Pour le bonheur de lire
La succession de Jean-Paul Dubois (L’Olivier)

Pour le trouble
Histoire de la violence dÉdouard Louis (Seuil)

Pour la femme qui prend la mer
Le grand marin de Catherine Poulain (LOlivier)

Pour labsence de pudeur
Un homme amoureux de Karl Ove Knausgaard (Denoël)

Pour un polar historique captivant
Et ils oublieront la colère dElsa Marpeau (Série Noire)

Pour les gentils et méchants pauvres
Le chemin sarrêtera là de Pascal Dessaint (Rivages)

Pour le Québec côté noir
Sans terre de Marie-Ève Sévigny (Héliotrope)

Pour lappétissante mise en bouche
Le gourmet solitaire de Jiro Taniguchi (Casterman)

Pour la réflexion sur la mémoire
Un présent infini de Rafaële Germain (Nouveau projet)

Pour la beauté
Louis parmi les spectres de Britt et Arsenault (La Pastèque)

Pour le style, les personnages et tout
Lazy bird dAndrée A Michaud (Québec Amérique)

Ma plus grosse déception
Envoyée spéciale de Jean Échenoz (Minuit) - Tant de talent gaspillé dans une histoire qui sent la recherche Wikipédia et le n’importe quoi.

22 novembre 2016

Critiques Lâchez les chiens


Sur le blogue Lili les merveilles : «D’une plume simple et efficace, André Marois plonge le lecteur dans le brouillard mystérieux d’une intrigue haletante, l’entraînant habilement dans les dédales sombres d’une réalité aux apparences trompeuses et aux foisonnants rebondissements. Un opus délicieusement grinçant qui secoue astucieusement le ronronnant confort de la confiance aveugle envers les grandes sociétés, prouvant qu’on n’est jamais trop jeune (et qu’il n’est jamais trop tard) pour oser voir le monde autrement.»
Critique complète ici.


L’avis de Sophielit : «André Marois dans la Collection Zèbre, c’est une excellente idée. Le style direct de l’auteur et sa capacité à installer rapidement un suspens captivant convient parfaitement au modèle proposé par les éditions Bayard Canada. Ce dernier montre encore une fois tout son intérêt grâce à un graphisme très présent et bien choisi, qui garde le lecteur alerte tout en collant au récit.
André Marois offre une histoire bien trouvée avec cette idée du promeneur de chiens qui se retrouve entrainé sur la piste d’une d’activiste sans le vouloir. D’ailleurs, les canins ne sont jamais oubliés au fil des péripéties et ils donnent une couleur au récit. Si certains coins sont tournés un peu rond, difficile de faire autrement avec ce genre d’intrigue en si peu de mots, l’ensemble est cohérent et le lecteur y croit.
Le petit plus ? L’intérêt de Lynou pour l’écologie et le combat contre l’oléoduc ouvre la réflexion sans être trop appuyé. Cela rend le récit encore plus actuel et ancré dans une réalité que le lecteur peut reconnaitre.»

On peut aussi m’écouter ici lire un extrait du roman

Pour l'acheter sur le site des libraires indépendants, c’est là.


 

09 novembre 2016

Salon du livre de Montréal 2016

Superbe illustration signée Alain Pilon
Le Salon du livre de Montréal aura lieu du 16 au 21 novembre 2016.

Voici mon horaire:
- Mercredi 16 novembre
13h à 14h
Stand 307 Bayard - Lâchez les chiens!

- Vendredi 18 novembre
10h30 à 11h30
Atelier journée des professionnels – Pour en finir avec le roman graphique
avec Michele Foschini, Stéphanie Lamothe, Jean-Dominic Leduc, André Marois, Nadine Robert, Rémy Simard
Niv. 5 Sud

13h30 à 14h30
La courte échelle – Les voleurs du soir

14h30 à 15h
Stand 307 Bayard - Lâchez les chiens!

18h à 19h
Stand 102 Héliotrope – Bienvenue à Meurtreville

- Samedi 19 novembre
10h à 11h
Stand 307 Bayard - Lâchez les chiens!

15h à 16h
Stand 102 Héliotrope – Bienvenue à Meurtreville

- Dimanche 20 novembre
16h à 17h
Stand 102 Héliotrope – Bienvenue à Meurtreville

19 octobre 2016

White Peuplier

Aux toiletttes se distingue encore et deux fois plutôt qu'une!
- Notre album est finaliste au Prix Peuplier de l'Association des bibliothèques de l'Ontario. Le lauréat sera connu en mai 2017. On peut voir tous les finalistes ici.
- Nous nous retrouvons aussi dans la prestigieuse sélection White Ravens de la Bibliothèque internationale pour la jeunesse de Munich. Cette année, le catalogue The White Ravens propose une sélection de 200 livres en 42 langues venant de 60 pays … et il n'y en a que 3 du Québec.
Voici ce qu'il en est dit: «“Aux toilettes” is the first quietly ironic, buoyant co-production of well-known Quebec illustrator Pierre Pratt and André Marois, “shooting star” in the crime fiction scene.»
 #WRlist2016

+ dernière heure
- On trouve aussi Aux toilettes dans la sélection 2016-17 de Communication-Jeunesse.