27 août 2020

L'Alerte au feu - 2 critiques

Le 22 août 2020, Louise-Maude Rioux Soucy écrit dans Le Devoir au sujet de L'Alerte au feu.

«Pas de fumée sans feu
Notre exemplaire dépenaillé du Voleur de sandwichs accuse d’assidues fréquentations. C’est dire combien sa suite, L’alerte au feu (La Pastèque), était attendue. C’est qu’André Marois a le chic pour broder une intrigue ayant du « rebondi ». Le trait rond de Célia Marquis, à la fois naïf et grinçant, en relais de Patrick Doyon, ajoute ce qu’il faut d’esprit pour embraser cette enquête. Verdict familial ? La magie opère toujours, L’alerte au feu effleurant, au surplus, et avec juste ce qu’il faut de désinvolture, des notions complexes comme le racisme, le sexisme ou la pauvreté. Craquant !»
PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE
PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE
 Dans La Presse, Marie Allard signe un long entretien, avec photos et tout. Vraiment un bel article.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire