10 février 2021

Comment j'ai écrit «Trois minutes de plus»

J’avais d’abord écrit et publié une nouvelle intitulée Pomme Z, dans laquelle j’inventais ce monde où la Fonction existe — un monde où l’on peut effacer une minute de sa vie, mais une seule fois dans sa vie.

Je suis ensuite parti de ce court texte pour écrire un roman noir pour adultes : La Fonction.

Une professeure de littérature au collégial m’a plus tard suggéré d’écrire un roman pour adolescents qui reprendrait le système de la Fonction. J’ai donc imaginé À une minute près, publié chez Leméac jeunesse. 

Je n’avais pas prévu de suite, mais mon éditrice, Linda Amyot, m’a lancé l’idée de retrouver les deux enfants du roman, Florence et Nicolas, dix ans plus tard.

C’est ainsi qu’est né Trois minutes de plus. Ça m’a permis d’aller plus loin dans la réflexion sur les choix qu’on peut prendre ou regretter. Les deux personnages ont des visions très différentes de l’existence et leurs rapports avec cette Fonction sont opposés.

On est dans la science-fiction.

La nouvelle Pommez Z a d'abord été publiée dans le recueil Du cyan plein les mains (2006).

L'histoire a été adaptée pour un court-métrage réalisé par Les*Marois et sélectionné au festival Fantasia en 2009.

Le roman noir pour adultes La Fonction a été publiée en 2013. 

Le roman pour adolescents À une minute près a été publié chez Leméac jeunesse en 2019. 

On peut voir ma grosse face dans une courte vidéo où je raconte une anecdote d'écriture de Trois minutes de plus.

En librairie le 24 février 2021

 




 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire