06 mai 2011

Mon ami le tsunami


Illustration: Alain Pilon

Je trouve que les publicitaires ont la gâchette de plus en plus rapide pour proposer des idées créatives qui vont défendre de nobles causes.

On ne peut être contre la vertu, mais on peut douter de la sincérité de certains gestes. C’est ce que j’essaie de raconter dans ma chronique Infopresse du numéro qui vient de sortir. À lire ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire