13 novembre 2015

Comment j'ai écrit On aurait dit


Jai publié mon premier livre jeunesse à linvitation de Gérard Dubois; ce fut lalbum Riquet à la Houppe, librement inspiré du conte de Charles Perrault, publié par les 400 coups, en 2000.
Gérard a ensuite illustré mon 1er roman jeunesse : Un ami qui te veut du mal, Éd. Boréal.
Depuis, nous sommes devenus amis, mais nous navons plus réalisé aucune autre livre ensemble.

Jusquen 2015, où lors dun lancement organisé par Comme des géants à la librairie le Port de tête, les éditeurs Nadine Robert et Mathieu Lavoie nous ont (re)lancés pour une éventuelle collaboration.
Le lendemain, jai fouillé dans mon carnet pense-bêtes où je note depuis vingt ans les idées qui me semblent prometteuses. Beaucoup de celles-ci sont devenues des histoires : romans, nouvelles, albums, scénarios
Je suis alors tombé sur cette phrase : Une histoire au conditionnel comme un jeu denfants. « On serait des guerriers, puis on irait... »
Javais noté ça environ cinq années plus tôt.
Je me suis aussitôt mis à écrire.
Jai proposé plus tard lhistoire à Gérard Qui a travaillé fort pour réaliser ses illustrations dans un délai plutôt serré. Le résultat est superbe.


On aurait dit quon se verrait là-bas.

Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, on apprend que On aurait dit sera publié en France (Seuil Jeunesse), en Italie (Orocchio acerbo) et en Allemagne (Diogènes).

3 commentaires:

  1. Je ne pourrai pas assister au lancement ...malheureusement ! Mais je me procurerai certainement cet album et, lors de notre rencontre en janvier, tu pourras me le dédicacer. Amitiés !

    RépondreSupprimer
  2. Le livre a l'air top, félicitations André et Gérard. Et ouahou ouahou pour les premières cessions étrangères ! Bon lancement !

    RépondreSupprimer
  3. Merci Richard, merci Magalie. À bientôt.

    RépondreSupprimer