06 septembre 2008

Noir Canada


Suite à la poursuite-baillon intentée contre eux, les auteurs de Noir Canada ont pris la plume pour réagir publiquement dans un texte intitulé Noir Canada: le test de la démocratie canadienne, paru dans l’édition du 23 et 24 août du quotidien Le Devoir. Pour lire ce texte, cliquez ici.

«Parmi les effets préjudiciables des poursuites-bâillons qu’on nous intente, il y a celui de nous détourner de notre mission première – publier des livres d’intérêt public et, dans ce cas précis, susciter un débat de fond sur la responsabilité du Canada dans le pillage de l’Afrique – en nous contraignant à mobiliser toutes nos ressources financières et humaines pour assurer notre défense.
Tout au cours de l’été, l’équipe d’Écosociété et les auteurs de Noir Canada ont travaillé d’arrache-pied pour produire un document de défense de plusieurs centaines de pages qui fut déposé à la Cour le 21 août dernier dans le cadre du procès qui nous oppose à Barrick. Ce document vise à démontrer la crédibilité et l’abondance des sources qui sous-tendent les thèses du livre, ainsi que la légitimité et le sérieux de nos démarches d’auteurs et d’éditeur.
Quant à Banro, elle en est à ce stade à nous reconnaître le droit de nous défendre en justice seulement si nous consignons à l'avance les frais de cour que nous lui devrions dans l'éventualité où nous perdrions, ce qui aurait pour effet quasi immédiat de nous pousser à la faillite!»

Signez la pétition d’appui.
Achetez le livre Noir Canada.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire