01 juillet 2009

ZULU

ZULU de Caryl Ferey, Série Noire Gallimard 2008, 393 pages
J’ai enfin lu ce polar couvert d’une kyrielle de prix fort mérités. Pour le résumé de l’intrigue, cliquez ici.
Un ouvrage remarquablement documenté sur l’Afrique du Sud, mais sans que ça devienne une carte postale prétentieuse. C’est très noir (sans jeu de mots), dense, violent, efficace et prenant. Les personnages de flics sont bien définis, sans caricature excessive, ni trop cons, ni trop bons... J’ai apprécié l’écriture sobre et ciselée, débarrassée de tout argot passé date.

J’aimerais d’ailleurs faire le parallèle – si c’est possible – avec le dernier roman de Maurice G.Dantec : Comme le fantôme d'un jazzman dans la station Mir en déroute. Je n’avais pas fréquenté cet auteur depuis Babylon Babies, mais une critique de Norbert Spehner dans Alibis n°30 a éveillé ma curiosité. J’ai été surpris de retrouver ce parler banlieusard des années 80. Dantec vit au Québec depuis une quinzaine d’années, mais son écriture ne présente aucune trace nord-américaine. Le héros y porte un blue-jeans...

Je tiens ici à remercier la Grande Bibliothèque du Québec (la BAnQ) pour ces deux gracieuses lectures...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire