09 octobre 2011

Good Job

Comme prévu, des dizaines de designers ont modifié le logo Apple pour souligner la mort de Steve Jobs. J’ai déjà parlé de ce phénomène ici.

Sans surprise, journalistes et utilisateurs y sont allés de leurs témoignages et commentaires louangeurs. Mais à un point que je trouve indécent.

Là où je suis resté sur le cul, c’est en découvrant que des innocents sont allés allumer des cierges devant des boutiques Apple. Que pleuraient-ils ainsi ? La perte du seul héros qui leur restait ? La disparition d’un type qui leur fourgue des bébelles à l’obsolescence programmée ?

C’est pathétique. Le Macintosh a joué son rôle d’outsider dans les années 80, où c’était cool d’afficher son ordi avec la pomme. Il en est encore pour aimer la campagne de pub de l’époque, qui osait reprendre des photos de Gandhi et de Martin Luther King pour vendre des ordinateurs (qui leur a permis de faire ça ?) Le slogan avait déjà été utilisé par Pepsi Cola cinq ans plus tôt avec, entre autres, Fosbury pour expliquer l’attitude rebelle de la marque.

Aujourd’hui, utiliser un iPhone est la plus mainstream des attitudes. Au Laïka, pianoter sur un PC est devenu bien plus provocateur.


J’utilise un Mac depuis toujours. J’ai été obligé d’en changer quatre fois parce que la mémoire n’était plus assez grosse. Ça m’a toujours énervé.


Il serait temps d’aller allumer des cierges sur l’autel de la lucidité. Même nos voisins américains commencent à comprendre qu’on se moque d’eux avec aplomb et à réagir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire