17 novembre 2009

Comment on meurt


Sitôt acheté, sitôt lue, cette jolie plaquette signée Émile Zola et ré-éditée par les éditions du Sonneur. Il s’agit d’un recueil de cinq textes en 76 pages. Cinq morts sont racontées : celles d’un comte illustre, d’une vieille bourgeoise, d’une commerçante fatiguée, d’un fils d’ouvrier et d’un paysan usé. Zola décrit avec précision et tendresse l’agonie, les réactions des proches, les adieux, les funérailles, la mise en terre. Il y est question de fatalité, de douleur, d’argent bien souvent. C’est admirable de lire comment on meurt différemment selon sa classe sociale au 19e siècle. Je ne pense pas que cela ait tant changé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire