29 mars 2010

Cachette-branding


Illustration: Alain Pilon
À l'heure de Twitter et de Facebook, des blogues d'auteurs et des bandes-annonces de livres, que penser d'un écrivain qui refuserait toute publicité et resterait terré chez lui, loin des journalistes et des médias sociaux?
Un début de réponse dans ma dernière chronique dans le magazine Infopresse d'avril 2010.
Voici le lien pour le lire gratos.
(J'adore cette illustration d'Alain Pilon. Pas vous?)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire