12 mars 2012

Mensonge et vérités


J’avoue, j’ai menti.

J’ai écrit ici que notre voyage ne m’inspirait aucune histoire. J’étais plus ou moins sincère quand je l’ai affirmé.

En vérité, le naturel m’a rattrapé. Du Mexique, j’ai tiré deux textes très différents dont le premier est publié dans le numéro d’Urbania, spécial Hiver québécois, qui est lancé ce mercredi. Il s’intitule Plan Sud et il y est question de deux snowbirds qui découvrent une réalité moins plaisante que souhaitée. C’est une fiction, évidemment. Chacun sa façon de voir l’hiver.

Le second texte mexicain, dans un tout autre style, paraitra la semaine prochaine. Je vous dirai où.

De mon passage en banlieue parisienne, j’ai tiré une nouvelle qui parle de filiation paternelle.

De mon séjour en Touraine, j’ai pondu une histoire bien ancrée dans la province française.

De Lisbonne... je ne sais pas encore.

Ainsi va la vie d’écrivain en voyage. Mais bon, quand on a tout le temps pour écrire, on écrit!

Mes projets à long terme suivent leur cours. J’ai reçu le contrat pour mon prochain roman pour adultes. Il reste à le retravailler.

La librairie Ler Devagar au cœur du LX Factory, dans le quartier Alcantara. Des livres jusqu’au plafond. Le problème, c’est que le plafond est à vingt mètres.

On peut aussi y manger au milieu des presses de l’ancienne imprimerie.

Tel Vasco de Gama, nous continuons notre voyage. Aujourd'hui, saut de puce à Lisbonne : nous avons quitté le quartier Campo de Ourique pour rejoindre le Bairro Alto. Prochaine étape : le 20 mars.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire