20 novembre 2010

2 auteurs avec andouillette et chinon


Me voici avec Martin Michaud, auteur de Il ne faut pas parler dans l'ascenseur. Les perspicaces auront remarqué l'andouillette et la bouteille de Chinon devant nous. Non, il ne s'agit pas d'une tradition au salon du livre de Montréal, mais plutôt d'un clin d'oeil à l'Exquise nouvelle, à laquelle Martin et moi avons participé.
Pour plus de détails sur ce cadavre exquis écrit sur Facebook par 80 auteurs de polars, cliquez ici et , ou encore pour essayer de vous y retrouver. La fin du mystère approche...


Qui a dit que les auteurs de polars étaient à couteaux tirés?

6 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore eu le temps de me pencher sérieusement sur l'Exquise Nouvelle. Mais si en plus tu as participé je vais vraiment aller la lire!
    Et non, vous n'êtes pas à couteaux tirés sur la photo. En même temps, le monsieur derrière vous a l'air de vous tenir à l'œil et il a pas l'air commode!

    RépondreSupprimer
  2. regarde les deux andouilles ;-) !!!
    très content de cette rencontre André !
    Amitiés,
    M

    RépondreSupprimer
  3. en voilà une sacré équipe, zut, une exquise équipe !

    RépondreSupprimer
  4. z'ont bien des tronches d'auteurs de polars...avec la caisse en arrière-plan, j'me marre les gars, y a plus qu'à changer les bouquins contre des pétards....allez, avouez, écrivains, en fait, c'est une couverture....☺

    RépondreSupprimer
  5. @Morgane: l'histoire est assez dure à suivre, à ce stade, mais franchement délirante et drôle.
    @Patrick: ta place était vide...
    @Martin: c'est réciproque.
    @Anne: Après la photo, le type en arrière a braqué la caisse. Il s'est enfui avec 127,32 $.

    RépondreSupprimer
  6. yvonne PARIENTE21/11/10

    bonnes bouilles tous les deux - et bonne réussite-

    RépondreSupprimer