23 avril 2012

Les romans n'intéressent pas les voleurs

D'Alain Rémond, j'avais lu  Chaque jour est un adieu, court récit sur son enfance. Un texte qui m'avait profondément touché. Dans Les romans n'intéressent pas les voleurs (quel titre!), il est question de deux amis amoureux fous d'un auteur. Celui-ci a écrit 3 romans, puis il a disparu. Ils rêvent de le retrouver. En fait, ils ne vivent que pour ça. Jusqu'au jour, où...
Ce roman est une ode aux lecteurs, aux fous de littérature, aux purs et durs, aux libraires. C'est une charge contre les écrivains qui succombent à la facilité. Une réflexion sur les best-sellers - sur ceux qui les écrivent et les éditent. Un éclairage sur les réviseurs. Mais surtout, ce sont 130 pages racontées avec un ton simple, drôle, vrai, touchant. L'intrigue est bien ficelée et on dévore trop vite ce délicieux Rémond.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire