16 octobre 2013

Literary Death Match

La photo est pourrie, mais on nous a interdit de photographier juste après.
Hier soir, j'ai assisté au Literary Death Match à Calgary. Le principe est simple: deux écrivains s'affrontent en lisant un texte de leur cru. Trois juges, écrivains eux aussi, déterminent un gagnant selon son mérite littéraire, sa performance et d«intangibles» raisons.
Il y a deux rondes et les gagnants se retrouvent en finale dans une compétition de dessins où ils doivent reconnaitre des titres de livres canadiens.
C'est une très bonne idée, car c'est avant tout un spectacle. On rit beaucoup. Les textes sont crus, drôles, provocateurs. L'animateur est lettré et hilarant. Ça permet de découvrir sept écrivains d'une manière festive. Les spectateurs (beaucoup de spectatrices en fait) achètent les livres à la sortie et repartent avec une dédicace toute chaude.
On devrait importer ce concept à Montréal. Il voyage déjà dans toute l'Amérique du Nord.
(J'avais été pressenti pour participer, mais mon anglais oral étant ce qu'il est, je me suis défilé. Je sais maintenant que j'ai bien fait.)



2 commentaires:

  1. Ça a l'air vraiment chouette! À garder en tête pour une adaptation québécoise un jour :-)

    RépondreSupprimer
  2. Absolument! Un résumé plus complet de la soirée ici:
    http://wordfestblog.wordpress.com/2013/10/16/dont-be-a-jerk-i-cant-work-under-these-conditions-says-literary-death-match-judge-will-ferguson/
    «Imagine Canadian Idol or So You Think You Can Dance, but for writers performing their work.»

    RépondreSupprimer