18 octobre 2013

Wordfest, etc

Mardi soir, j'ai assisté à l'événement Murder, they wrote, avec l'auteur américain Jeffery Deaver et le Canadien Peter Robinson. Je ne les connaissais pas, j'étais curieux. La salle était pleine, l'audience composée à 80 % de femmes. La moyenne d'âge tournait autour de 70 ans. Ça donne une idée sur le lectorat du polar... La présentation fut sympathique, mais sans plus. Ça manquait de mordant, à mon goût. Ces gars-là semblent des bons faiseurs d'histoires, mais ils ne m'ont pas convaincu de lire leurs romans.
J'ai continué depuis mes ateliers dans les écoles francophones et d'immersion en français, devant des groupes de 80, 100, voire 120 élèves. Le niveau de français est très bon. Les élèves sont disciplinés, les questions fusent.
L'organisation du Wordfest est vraiment impeccable. Les moyens sont là. Le vin est bon. Les rencontres sont passionnantes.

Calgary est une ville jeune, en pleine activité. On rencontre peu de natifs d'ici, mais des Québécois, des Ontariens, des Pakistanais, des Français, des Érythréens... Tout le monde semble apprécier la vie ici et personne ne veut repartir.





2 commentaires:

  1. J'ai aimé les livres que j'ai lu de Peter Robinson. C'est par contre le plus anglais des Canadiens puisque son personnage de policier, Alan Banks, enquête dans le Yorkshire. Du bon polar anglais à mon goût, qui peut être très sombre parfois. Dommage que l'auteur ne le fasse pas mieux passer.
    Et en ce qui concerne l'âge moyen des salles, c'est la même chose dans pleins de festivals littéraires à Montréal, je fais toujours baisser la moyenne d'âge quand je rentre et je ne suis même pas si jeune :-) C'est dommage, mais on dirait que les dames d'un certain âge sont les seules à avoir le temps et les moyens de s'intéresser à la littérature.

    RépondreSupprimer
  2. Peter Robinson était plutôt drôle. Jeffery Deaver est une pointure du polar américain. Il a écrit le dernier James Bond! Mais ça ne m'a pas suffi.
    Pour les dames, tu as raison. Il faut du temps et des moyens pour participer à ce genre d'activité payante (15 $).
    J'ai raté Chuck Palaniuk. Ça avait l'air vraiment hot.
    http://wordfestblog.wordpress.com/2013/10/20/and-now-for-something-completely-different/

    RépondreSupprimer