19 août 2009

Merci Céline Dion!


La nouvelle occupe la une de tous les médias : Céline Dion attend un deuxième enfant.
«Puis, c’est quoi le rapport avec toi, Marois ?»
Le rapport, c’est qu’un matin de 2001, dans un taxi montréalais, j’ai entendu à la radio la même Céline évoquer avec tendresse l’existence de cet embryon, congelé quelque part. Ça m’a donné l’idée de mon roman Les Effets sont secondaires (voir la critique de Christine Fortier dans Voir, avec les commentaires des lecteurs).
J’ai alors imaginé une intrigue où un petit malin décide de kidnapper l’embryon congelé d’une star de la chanson, pour le mettre aux enchères sur Internet. L’histoire navigue ensuite entre expériences médicales et questions d’éthique sur la reproduction assistée (entre autres).
Huit ans plus tard, je suis heureux d’apprendre que la Dion ne s’est rien fait dérober. Comme quoi, on peut trouver son inspiration n’importe où...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire