30 mai 2024

Crime writers of Canada 2024

 

LA SAINTE PAIX remporte The Best French Language Crime Book (Fiction and Nonfiction) de Crime Writers of Canada.

Voici comment il est présenté sur le site.

Set in rural Québec, La sainte paix asks the question – How far will an elderly woman go to maintain her peaceful existence on the Mastigouche river? We, the readers, are drawn into Jacqueline’s machinations as she goes to great lengths to protect her “holy peace” from the possibility of bothersome intruders. The main character is drawn with humour and a certain vulnerable tenderness, despite her moral failings. We understand what drives her and, while we sympathise with the well-meaning officers trying to get to the bottom of her crimes, by the end, we too are in cahoots with Jacqueline! La sainte paix is a real page-turner. The novel is well-structured; the dialogue is effective throughout, and the story has flow and a purposeful drive. This is focused storytelling at its best.

C'est la joie!

Un premier prix en littérature adulte, 25 après la parution de mon premier roman noir Accidents de parcours (1999), ce n'est pas non plus un exploit ;-)

18 avril 2024

LA TRUITE

LA TRUITE: nouveau roman pour ados, publié chez D'Eux, distribué au Québec et en France.

Alors qu’il vient tout juste de rencontrer la lumineuse Raphaëlle, Alex est convié à passer dix jours chez sa mère à l’autre bout du pays. Contrarié, il part mais trépigne à l’idée de revenir. De son côté, Raphaëlle semble s’amuser et ne pas trop se préoccuper des états d’âme de son nouvel ami. Les retrouvailles ne seront pas aussi chaleureuses qu’espérées.

Illustrations de Jimmy Beaulieu.

« Une semaine est passée, et je n'arrivais plus à reprendre pied. Je me sentais couler, attire par le vide sous moi. Je prenais une bouffée d'air de temps en temps, pour ne pas sombrer davantage. Les mêmes deux mots s'enchaînaient en boucle dans mon cerveau : truite, grenouille, truite, grenouille, truite... un duo d'habitants des eaux où je me noyais. J'étais un terrien, j'avais besoin de solide, d'un univers tangible. »



08 mars 2024

Quais du polar 2024

J'ai le bonheur d'être invité à Quais du polar, à Lyon, du 4 au 7 avril 2024. C'est le plus gros salon du genre en France, qui fête ses 20 ans. L'an passé, 90 000 visiteurs y sont venus!

J'y serai le représentant du Canada, au milieu d'un contingent d'auteurs et autrices exceptionnels, de presque partout sur la planète. La liste des invité.e.s est incroyable.

Je vais présenter LA SAINTE PAIX. Mon programme est bien chargé et c'est formidable. Programme et signatures à découvrir sur le site de Quais du Polar.


Certains trouveront peut-être curieux que je sois le représentant du Canada, mais mon passeport est ma réponse. Par contre, j'aurais apprécié que le Conseil des Arts du Canada accepte ma demande de bourse de déplacement...



29 janvier 2024

Je suis un voleur d'histoires

 J'ai le plaisir de faire partie du collectif Rencontres. Quand les créatrices et les créateurs de livres entrent à l'école, éditions Druide.
— Ouvrage coordonné par les professeurs Olivier Dezutter (USherbrooke), Elaine Turgeon (Département de didactique, UQAM), Martin Lépine (USherbrooke) et Marie-Christine Beaudry (Département de didactique des langues, UQAM)
— Sous la direction littéraire d’Elaine Turgeon  

Avec Marie-Andrée Arsenault, Laurent Chabin, Geneviève Côté, Virginie Egger, Louis Émond, Jacques Goldstyn, François Gravel, André Marois, Sylvie Massicotte, Jeanne Painchaud, Andrée Poulin, Jean-François Sénéchal, Jennifer Tremblay, Erika Tremblay-Roy et Elaine Turgeon 

Mon texte, intitulé Le Voleur d'histoires, raconte, entre autres, la genèse du roman graphique Le Voleur de sandwichs lors d'ateliers dans les écoles.

Un lancement est prévu le 14 février à la librairie Coop-UQAM.



31 décembre 2023

Québec 2024, mon anticipation

 

En 1999, j’ai écrit un roman de science-fiction pour adolescents, qui se déroulait au Québec, 25 ans plus tard: en 2024, donc. Nous y voici.

Les Voleurs d’espoir fut publié en 2001, puis republié en 2013.

Pour l’écrire, j’avais dressé une liste de quelques traits marquants du Québec: l’hiver, le français, le désir d’indépendance, la faible natalité, puis je les avais tous exagérés à l’extrême.

Influencé par le référendum de 1995 et la crise du verglas de 1998, j’avais donc imaginé un hiver permanent, un Québec indépendant 100% francophone et une natalité nulle avec un héros de 14 ans : Hugo, le dernier-né des Québécois. Un ado en quête de justice au cœur d’un réso virtuel.

Sans le savoir, j’avais écrit une dystopie.

Seul bon point dans mon anticipation : la natalité continue de baisser. Pour le reste, on peut dire que je me suis bien planté dans mes projections. La défense du français au Québec est une lutte toujours à refaire. L’indépendance n’est plus une priorité. Et la planète de 2024 se réchauffe plus que jamais.

Je me suis rattrapé dans le roman suivant : Les Voleurs de mémoire qui remporta le Prix des Libraires.

Le Québec de 2039 y est devenu un immense désert…
 

23 décembre 2023

Mon top 12 pour 2023

 
Mes lectures coups de cœur de 2023 : polars, nouvelles, essais, romans et autres. Hautement subjectif.

 

La mer de la tranquillité, Émily St. John Mandel. Alto. SF. «Et si c'était toujours la fin du monde?» Magistral, poétique, miase en abîme de l'autrice, réflexions sur l'écriture. intelligence.

 

La Colère, S.A. Cosby. Sonatine. Polar. Deux pères ex-taulards, l’un noir et l’autre blanc, tous deux homophobes, décident de venger leurs deux fils gays assassinés. Puissant et tarantinesque.

 

Une, deux, trois, Dror Mishani. Série noire Gallimard. Polar. Des intrigues originales qui tournent autour de rapports hommes-femmes bien tordus. Un enquêteur qui se questionne avec beaucoup d’humanité. Tous les titres de cet auteur israélien sont remarquables.

 

Nom, Constance Debré. Flammarion. Roman/récit. Écriture minimaliste, coup de poing, addictive. Comment renier sa famille tout en la racontant.

 

Tableau final de l’amour, Larry Tremblay. La Peuplade. Roman/récit. Le peintre Francis Bacon et son amant, modèle. Poignant jusqu’à la mort, comme les toiles du maître.

 

La Méduse, Boum. Pow Pow. BD. L’histoire d’une perte de vue. Graphique et touchant.

 

Chocolaté - Le goût amer de la culture du cacao, Samy Manga. Écosociété. Essai. L’exploitation des producteurs de fève de cacao au Cameroun racontée par un jeune Camerounais qui s’en est sorti. Révoltant, saisissant.

 

Il fallait se défendre - L’histoire du premier gang de rue haïtien à Montréal, Maxime Aurélien et Ted Rutland. Mémoire d’encrier. Essai. Où l’on apprend que le racisme de la police et des blancs ont eu un effet de protection, de défense. Découverte d’une époque (80’s) où je n’étais pas au Québec.

 

De la jalousie, Jo Nesbo. Série Noire Gallimard. Polar. Des nouvelles noires sur un thème sombre par le maître du genre policier norvégien. Plaisir simple.

 

Cinq dans tes yeux, Hadrien Bels. Pocket. Roman/récit. Marseille vu de l’intérieur. Nostalgie, truculence et cinéma. Grande joie de lire !

 

Manuel d’éducation punk - La visite au musée, Myriam et Ezra Elia. Flammarion. Album. Provoquant, érudit, hilarant. Relu 100 fois avec le même bonheur.

 

Domaine Lilium, Michael Blum. Héliotrope noir. Polar. Un roman noir qui parle d’architecture. Entre Tel-Aviv, Drancy, la Bretagne, puis la Gaspésie. Original et prenant.

 

Merci à la BAnQ pour tous les essais, erreurs et découvertes.

Merci aux librairies Le Port de tête et L’Échange.

Merci à Séverine pour Cinq dans tes yeux et à Angèle Delaunoy pour Chocolaté.

 

20 décembre 2023

Moka a disparu sur OhDio

MOKA A DISPARU est désormais disponible 
en version audio sur OhDio. 
C'est gratis en cliquant ici.

Avec les voix de Antoine Marchand-Gagnon, Madani Tall, 
Paul Ahmarani, Sharon Ibgui, Stéphanie Arav 
et Tania Kontoyanni.

Réalisation : Sébastien Heppell - Technique : Guy Charbonneau
Musique originale : APM



14 novembre 2023

Chut !

Tania recherche le silence mais se retrouve dérangée par les bruits environnants. Chaque endroit qu'elle trouve est perturbé par un bruit! Comment trouver la paix et l'harmonie même dans un environnement bruyant? En entreprenant une quête pour trouver le silence, Tania réalisera que la paix intérieure et l'harmonie peuvent être trouvées même au milieu du tumulte…
Chut! est illustré par la très talentueuse Mélanie Baillargé.
Publié par La Pastèque, disponible en France et au Québec.

16 octobre 2023

La fin du monde au Canada

Un an après sa parution, La Fin du monde est pour demain continue son chemin canadien, des Maritimes à l’Ontario en passant par le Québec.
D’abord avec une très belle critique de Sophie Lit : «… Au fil de ma lecture, je me suis vraiment demandé comment André Marois allait faire sa sortie. Difficile d’imaginer que le 1er octobre serait véritablement une date de fin du monde (ce qui renforcerait les croyances des survivalistes), mais alors comment la famille allait-elle réagir à une telle désillusion ? À ma grande surprise, l’auteur a joué en demi-teinte, avec une ouverture vers le monde « moderne » qui n’offre pas de réponse. Une fin ouverte un poil frustrante, mais je ne vois pas comment ça aurait pu être différent ! …»
Ensuite, le roman est finaliste, parmi 10 autres titres, au prix Hackmatack 2023/24 qui sera remis en juin 2024 à l’Île du Prince Edward. Le Prix littéraire Hackmatack – Le choix des jeunes est un programme littéraire conçu pour les jeunes lecteurs basés au Canada Atlantique.
Enfin, La fin du monde est pour demain est aussi finaliste au prix Tamarac dans le cadre de La Forêt de la lecture en Ontario! Remise des prix en mai 2024. Alors, en attendant la fin du monde, bonne lecture où que vous soyez au Canada.

02 septembre 2023

Prix Saint-Pacôme 2023

La Sainte Paix est finaliste au prix Saint-Pacôme du roman policier 2023, pour sa 21e édition. Remis par la Société du roman policier de Saint-Pacôme, le prix sera dévoilé le samedi 14 octobre.
Les deux autres finalistes sont Catherine Lafrance pour Le dernier souffle est le plus lourd paru aux Éditions Druide et Ronald Lavallée pour Tous des loups, paru chez les Éditions Fides.
Ce sera ma 3e finale. J'avais été choisi en 2003 pour Les Effets sont secondaires, et en 2010 pour Sa Propre mort, tous deux publiés chez La courte échelle. Jamais deux sans trois?